• Suivez-nous !

Points conseils

Nos articles :

QUELS SONT LES TYPES DE POMPES À CHALEUR ?

LES DIFFÉRENTS TYPES DE POMPES À CHALEUR

Il existe plusieurs sortes de pompes à chaleur qui ont des caractéristiques différentes et des fonctions différentes également.

La pompe à chaleur air/eau

Une pompe à chaleur air puise les calories nécessaires dans l’air extérieur et est constituée de deux éléments raccordés entre eux sur le chantier : le module extérieur qui récupère l’air extérieur et l’unité intérieure qui transfère la chaleur au système de chauffage de la maison, généralement à un plancher chauffant basse température ou à des radiateurs.

La pompe à chaleur air/air

Le chauffage est assuré par de l’air chaud pulsé dans la maison par le biais de ce qu’on appelle les split ou multi-split.
C’est dans cette catégorie qu’entrent les climatiseurs réversibles. Comme leur nom l’indique, ils permettent de fonctionner à l’envers, et de climatiser l’été.

La pompe à chaleur eau/eau

Elle prélève la chaleur dans un circuit d’eau, en contact avec une nappe phréatique ou puits, un lac, ou le sol (captage horizontal ou vertical), afin de la transférer dans la maison, par l’intermédiaire d’un plancher chauffant par exemple. C’est ce que l’on appelle de la géothermie très basse énergie.

MA CHAUDIÈRE AU GAZ OU AU MAZOUT ?

CHAUDIÈRE AU GAZ OU AU MAZOUT, QUELLE SOLUTION CHOISIR ?

Le gaz et le mazout sont les deux ressources privilégiées par des belges comme moyen de chauffage. Au final, les deux solutions se valent car le résultat reste le même: votre habitation est chauffée. Voici tout de même certains points sur lesquels les deux sources d’énergie diffèrent.

Le prix du gaz et du mazout

Depuis plusieurs années, les prix du gaz et du mazout ne cessent d’augmenter. Les prix des deux énergies augmentent en fonction du prix du pétrole. On observe un décalage de plusieurs mois pour le prix du gaz. La libéralisation du marché du gaz apportera toutefois certaines nuances et les prix concurrentiels pourront sans doute diminuer. Par contre, pour une solution mazout, n’hésitez pas à envisager un stockage commun entre voisin (économie de l’espace) ou encore de vous réapprovisionner en fonction de la tendance du marché.

L’installation des chaudières

Au niveau des prix de base, il n’y a pas de grosses différences. Si vous optez pour une chaudière au gaz mais que vous n’êtes pas raccordé au gaz de la ville, il faudra installer en plus un réservoir à propane en respectant les règles en vigueur. Cette installation vous coûtera alors plus chère. D’un autre côté, l’installation d’une citerne pour le stockage demande une place relativement conséquente.

Encombrement du mazout et du gaz

Le mazout encombre beaucoup votre habitation car il doit être stocké sous terre, resté apparent, à l’abri et conformément à certaines directives de la ville. La chaudière à gaz raccordée directement à la ville ne prendra pas beaucoup de place. Un simple bloc mural fera l’affaire pour un volume d’habitation réduit.

Impact sur l’environnement

Les deux énergies sont fossiles mais la solution d’une chaudière à gaz aurait comme impact la diminution de 25% d’émission de dioxyde de carbone. Aussi, l’acheminement du mazout demande bien plus de travaux et de conditions de transports alors que le raccordement direct des habitations aux conduites souterraines de gaz de ville permet d’éviter la pollution liée au transport du carburant.

QUAND DOIS-JE FAIRE L’ENTRETIEN DE MES PANNEAUX PHOTOVOLTAÏQUES ?

CONSERVEZ LES PERFORMANCES DE VOTRE INSTALLATION.

Vos panneaux photovoltaïques sont des créateurs d’énergie très puissants. La puissance peut au fil du temps se dégrader. Comment pallier cette dégénérescence?

Un entretien régulier

Plusieurs facteurs sont la cause d’une performance moins efficace de vos panneaux. Feuilles mortes, morceaux de bois, saleté, poussière,… Certains sont chassés naturellement par la pluie et le vent. Par contre, pour garantir une efficacité optimale de vos panneaux, un nettoyage ou rinçage régulier est préconisé.

Entretien professionnel de maintenance

Pour garantir la longévité de vos panneaux, faites appel à un service professionnel d’entretien. Ces personnes pourront entre autres contrôler l’onduleur, les câbles défectueux, l’obstruction des panneaux,… L’entretien doit se faire une à deux fois par an avant la période de fort ensoleillement.

Le contrôle qualité

Pour contrôler vous-même l’efficacité de vos panneaux, nous vous conseillons de faire une fois par mois un relevé du compteur électrique. En comparant la production prévue et votre consommation réelle, vous détecterez rapidement si vos panneaux nécessitent un entretien.

COMMENT ÉVITER UN FEU DE CHEMINÉE ?

AU FEU ! MA CHEMINÉE BRÛLE.

Il existe un tas de raison qui mènent à un feu de cheminée. Voici quelques conseils pour éviter une catastrophe:

  • Faites ramoner au moins une fois par an votre cheminée par un professionnel et demandez une attestation. Cette démarche est même obligatoire dans certaines polices d’assurance incendie et certaines communes en Belgique.
  • Utilisez toujours un poêle dont la puissance est adaptée à la pièce où il est installé.
  • Chauffez uniquement du bois sec, naturel et non traité. Certains produits sont très inflammables.
  • N’utilisez pas du bois peint, des panneaux d’aggloméré, du vieux papier, du carton, du bois multiplex… De la fumée blanche ou incolore est un signe de bonne combustion.
  • Utilisez toujours le bon combustible pour votre poêle.
  • Votre cheminée n’est pas une poubelle. Au delà de la dangerosité du geste, pensez à l’écologie !
  • Ventilez suffisamment la pièce pendant la combustion. Pour assurer un bon tirage de la cheminée, un apport suffisant d’air frais dans la pièce est essentiel.
  • N’utilisez pas votre feu ouvert comme grill.

Contact

Besoin d'une information ou d'un éventuel devis gratuit ?
N'hésitez pas à nous contacter !